graphique besoins en investissements climat des collectivités comparé à l'existant
Stratégie territoriale

Trajectoire bas carbone de la France : adaptons les dépenses des collectivités

I4CE a publié une étude sur les besoins d’investissements et d’ingénierie pour la neutralité carbone des collectivités. Le chiffrage de ces besoins donne un poids supplémentaire aux messages portés de longue date par le réseau TEPOS. Retour sur les principales conclusions de l’étude, présentées aux membres du réseau par Aurore Colin d’I4CE lors d’un webinaire.

Doubler les investissements climat des collectivités

Pour répondre aux objectifs de la stratégie nationale bas carbone (SNBC), chaque année d’ici à  2030, les collectivités doivent réalisés au moins 12 milliards d’euros d’investissements climat. Les besoins d’investissements portent notamment sur les aménagements cyclables (3,3, Mds€), les transports collectifs (3 Mds€), la rénovation énergétique des bâtiments (près de 3 Mds€) et l’efficacité énergétique de l’éclairage public (plus d’1 milliard d’euros). Il s’agit alors de doubler l’effort d’investissement actuel des collectivités pour le climat. Il est estimé que les investissements des collectivités pour le climat se situaient aux alentours de 5,5 Mds€ en moyenne sur 2020-2021 (historique très estimatifs pour certains secteurs). Pour atteindre les 12 Mds€ d’investissement annuel, il faudrait donc une augmentation de +6,5 Mds€. Des efforts supplémentaires sont à fournir dans les aménagements cyclables (x3), la rénovation énergétique (x2), le ferroviaire (x1,5) et l’éclairage public (x3) car ces secteurs connaissent depuis plusieurs années un déficit d’investissement important. Sur 5 € d’investissement global, les collectivités devraient ainsi dédier 1€ à la transition énergétique.

Les efforts supplémentaires d’investissements annuels climat entre 2021 et 2030 et leur répartition par secteurs sont détaillés dans le graphique ci-dessous.

Besoins en investissements annuels des collectivités pour répondre à la SNBC entre 2021 et 2030, et leur répartition par secteurs
graphique besoins en investissements climat des collectivités comparé à l'existant

Renforcer l’ingénierie pour piloter les investissements climat

Accélérer les investissements climat des collectivités implique également de renforcer l’ingénierie dédiée : il est estimé qu’au minimum 25 000 ETP/ agents dédiés devraient être mobilisés chaque année pour les seuls pilotage et animation des politiques d’atténuation locale. Cela représente plus d’1,5 Md€ de dépenses de masse salariale qui viennent s’ajouter aux 12 Mds€ d’investissements.

L’ingénierie dédiée à la transition doit se répartir en trois grandes fonctions :

  • Élaboration et suivi de la stratégie Climat Énergie : chefs de projets PCAET, chargés de mission climat énergie, etc.
  • Lancement et suivi des investissements sur le patrimoine : économes de flux, maîtrise d’ouvrage, etc.
  • Accompagnement des acteurs locaux : chargés de projet mobilité ou alimentation par exemple.